Make your own free website on Tripod.com

Igduden n Tefriqt

Idyulaten
Asebter n wermas | Amawal | Ibambaraten | Idyulaten | Inubiyen | Itubuten | Isallen ghef umeskar | Assaghen igerrzen | Arut-iyi-d

senegal.gif

Here you'll learn all about me: my interests and hobbies, the people in my family, my pets, and more. I've even included a list of my favorite links to other sites.

La religion animiste des Diolas


Les Diolas en majorité chrétiens, bien que de plus en plus se convertissent à l'islam, ont conservé leurs croyances ancestrales animistes. Pour les animistes tous les éléments de la nature (humain, animal, végétal, minéral …) disposent d’une force vitale composant un tout. Ils croient à un seul Dieu créateur de l'univers, de l’homme et de la nature, un sage qui est force et esprit et qui n’a pas de forme visible.

Diola au cours d'une cérémonie Les Diolas implorent rarement le Dieu créateur (Atemit), mais ils vénèrent de nombreuses divinités ou génies protecteurs (de la terre, du village, de la lignée ancestrale …), traits d’union entre Dieu et eux, auxquels ils consacrent des cérémonies rituelles accompagnées de prières, d’offrandes ou de sacrifices.
Certaines cérémonies rituelles sont aussi réservées aux femmes, comme Ekagnalen le rite de la fécondité.

Lors des rites, les masques et les costumes portés par les danseurs symbolisent l'incarnation des esprits ou des génies. Les musiques et les danses permettent à l’animiste d’entrer en transe et de capter la force vitale d’un esprit ou d’un ancêtre pour recevoir sa force, son savoir ou ses bienfaits. Car pour les Diolas après la mort l’esprit, donc la force vitale, subsiste.

Les cérémonies de funérailles, Kanolèn, sont accompagnées de chants et de danses pour la mort d’un vieillard qui a longtemps vécu. Par contre, la mort d’un jeune est plus douloureuse et triste, pour connaître les causes de sa mort le défunt est rituellement "interrogé" lors de la cérémonie du Kassal.



Les cérémonies rituelles ont lieu dans les bois sacrés inaccessibles aux non initiés. Bois sacrés car la nature, végétale et animale, est sacrée pour les Diolas qui se doivent de la préserver. Chaque village possède plusieurs bois sacrés, certains réservés aux hommes et d'autres réservés aux femmes.

Les Diolas pratiquent le culte des fétiches (boechin), objet aux vertus bénéfiques qui possède une force vitale, incarne un esprit ou contient des éléments magiques et surnaturels. Les fétiches sont un rempart spirituel contre toutes sortes de menaces, accident, maladie, mort, sécheresse …
Les femmes Diolas sont les gardiennes des bois sacrés qui abritent les fétiches.

People shouting at the world over megaphones; Size=240 pixels wide

What's New?

Here I might add an entry whenever I make an update to my web site. Where appropriate, I'll include a link to the change. For example:

11/1/01 - Added new photos to Vacation Album page.

Please get in touch with any comments or reactions to my site.

Arut-agh-d gher : adadam89@yahoo.fr